Jérôme reine est né dans la montagne, la ou les arbres changent avec l'altitude.
il a découvert une poésie dans chacun d'eux.
il y devine des formes qui expriment
la fureur du monde.
Ayant exercé de nombreux métiers dont la maîtrise des outils, il retournât à l'état sauvage
et réinventât le travail du bois.
Chaque objet est un défi pour traduire l'émotion de l'arbre. Jérôme reine n'est qu'un messagé.
leur variété et telle que chaque objet créé ne ressemble à aucun autre. il ne maîtrise pas son invention.
Ce sont les arbres, dont nous descendons tous qu'ils lui imposent sa création.
il n'est que l’expression de la colère des arbres contre leur anéantissement.
il pousse la technique dans son extrême limite pour démontrer que l'improbable est possible.
c'est à dire que l'on peut encore croire en un monde meilleur malgré les guerres, les conflits d’intérêts, l’emprise des lobbys sur la politique qui ne devrait agir que pour l’intérêt de tous et non pour privilégier des monstres comme monsanto et la
destruction de la planète telle qu'elle est en train de se produire.
jérôme reine n'est pas seul, avec une minorité il démontre que rien n'est impossible,
même de croire en un monde meilleur pour nos enfants que nous chérissons tous.
Ceux qui pensent que c'est impossible sont priés de ne pas déranger ceux qui essaient.
un minimum de respect s'il vous plaît.
il devine donc des formes dans de simples bouts de bois et les animes d'une manière unique.
l’unicité c'est cela démontrer l'improbable.
il n'est qu'un homme d'aujourd'hui dont la création n'est qu'un combat car
la vie à besoin d'être défendue
maintenant, pas demain ou il serat trop tard car disparaître est ce que nous méritons tous si nous perdons ce combat. créer aujourd'hui est donc un acte de guerre contre la guerre qui se pratique en ce moment. preuve en est que les tueurs de notre époque refusent et détruisent l'art et la création.
Jérôme reine crée donc un paradoxe pour démontrer que le combat n'est pas perdu.
un paradoxe n'est qu'une vérité qui se tient sur la tête pour attirer l'attention.
le paradoxe est qu'avec le plus vieux matériaux du monde, le bois, il peut encore inventer.
plus rien n'est donc impossible merde, même de sauver le monde.

à bon entendeur, salut.